Enfant: Lui apprendre à lire avec une méthode de lecture traditionnelle

Je ne vous cache pas qu’en ce moment et ce, en plus de l’anglais, le nouveau souhait de mon filou est d’apprendre à lire. Comme vous avez pu vous en rendre compte (et j’en ai parlé ici*), je ne le force pas, c’est comme ça il assimile vite et bien.

Alors depuis qu’il sait écrire son prénom et reconnaître les lettres, il veut absolument savoir lire. Pour l’encourager je lui ai dit que d’une certaine façon comme il connaissait les lettres, il avait déjà commencé ce long processus qu’est la lecture!

Pas dit comme ça mais ça y ressemble!

C’est pourquoi j’ai souhaité découvrir la nouvelle édition du livre intitulé: Rémi et Colette  Méthode de lecture traditionnelle

rémi et colette éditions magnard

Aux éditions Magnard

 

A noter: Actuellement, nous n’avons pas encore mis en pratique la méthode qui est préconisée dans l’ouvrage

Mais de cette façon, je serais plus à même de savoir si je commence et agis intelligemment ou non car je ne me souviens pas d’avoir « travaillé » avant le maître avec ma grande.

Je n’ai surtout pas envie de me tromper.

 

> Le livre Rémi et Colette est recommandé à partir de 5 ans

> Disponible au prix de 8€

 

J’ ❤ :

* La page d’accueil qui préconise la façon dont on doit l’utiliser

– extrait du livre: « ….La méthode est principalement syllabique puisqu’il s’agit de combiner les sons pour en obtenir un nouveau: m+i = mi« 

– le bon déroulement d’une leçon du début à la fin

* les conseils destinés aux parents à chaque leçon

* la mise en page agréable autant avec l’illustration que les différentes écritures

* Pour la partie syllabique : les syllabes sont encadrées et sur fond rose

* Des parties Révisions

livre pour apprendre à lire (640x480)

 

J’ai pu observer qu’au fur et à mesure des leçons, l’apprentissage évoluait au rythme de l’enfant comme la partie « je lis un texte » qui apparaît à la leçon 29, puis celui-ci a de plus en plus de lignes, une méthode progressive donc.

D’autre part, j’ai apprécié les personnages de Rémi et Colette que l’on retrouve tout au long du livre. Une leçon type comprend à chaque fois des phrases les concernant, ce qui permet un rapprochement avec l’illustration présente sur la page.

*****

Comme disait Aristippe: « Il ne s’agit pas de beaucoup lire mais de bien lire » …nuance!

Lire pour apprendre, pour être autonome, les raisons sont nombreuses alors autant que ce premier pas soit synonyme de plaisir pour les enfants.

Dorénavant et grâce au livre des éditions Magnard, je suis plus confiante et du coup j’ai commencé à lui montrer les syllabes via le jeu et l’écriture donc on en parle bientôt!

De toute façon, je vous raconterai ses progrès….

De mémoire la maman de mon grand bonhomme a utilisé une autre méthode, Boscher vous connaissez? Et chez vous l’étape de la lecture, comment ça se passe? 

Merci aux éditions Magnard ainsi qu’à Yasmine

Publié par

Bienvenue Moi c'est Steph, la quarantaine me guette mais auprès de mes enfants j'ai l'impression d'en avoir 5! J'aime la vie, ma famille, lire, écrire, jouer à la maîtresse, me faire jolie, vivre en green et la bonne bouffe maison! Et sûrement plein d'autres choses...à vous de le découvrir sur Souris...Maman :)

27 thoughts on “Enfant: Lui apprendre à lire avec une méthode de lecture traditionnelle

  1. J’ai encore le temps avant d’aborder cette étape avec mon petit loulou mais l’ouvrage que tu présentes correspond bien à ce que je voudrais pratiquer quand l’heure sera venue. Je vais donc suivre attentivement les progrès de ton filou.

    Aimé par 1 personne

  2. Lorsque les enfants en font la demande, il faut répondre à leurs attentes! Chaque année dans ma classe de CP, j’ai le jour de la rentrée 2-3 lecteurs et on s’adapte, on travaille avec eux le ton, le sens des mots, des phrases puis du texte!
    Il existe aussi la méthode des alphas, chaque personnage correspond à un son,(madame a, monsieur i ….). On découvre les sons grâce à un dessin animé et au livre qu’il accompagne. Les enfants accrochent très vite!
    La vidéo des alphas est dispo sur you tube!

    Aimé par 2 people

  3. Nous n’en sommes pas encore là avec Fripouille mais je me pose la question de savoir comment cohabitent les 2 méthodes? Si vous apprenez à votre enfant avec une méthode traditionnelle et qu’ensuite l’école aborde la lecture avec une autre méthode… La globale je crois, est ce que ça n’est pas compliqué pour l’enfant?

    Aimé par 1 personne

  4. La méthode purement globale n’est plus à l’ordre du jour, elle a fait bien des ravages. Les élèves de CP apprennent avec la méthode syllabique en classe b+a = ba.
    Il est important de leur dire que la lettre fait un son, un bruit.
    Toutefois afin de rapidement lire des phrases, ils ont besoin de lire des petits mots qu’on appelle mots outils (il s’agit de « le, du, c’est, les, un, dans, est ……) ce sont des mots qu’ils reconnaissent avec leur silhouette.
    Ils peuvent avec ce capital de petits mots lire rapidement des petites phrases du genre: Marie a une amie.
    Aussi leur expliquer qu’à la fin des mots, il y a des lettres muettes, celles qu’on entend pas!!
    Pour les mots outils, on peut fabriquer des petites étiquettes qu’on colle sur le frigo et leur dire, ce petit mot c’est « un », on le rencontre souvent dans les lectures, puis laisser l’étiquette quelques jours, lui demander de temps en temps puis en ajouter une autre.
    Donc pas de souci avec Rémi et Colette, vous êtes dans au top!

    Aimé par 2 people

    1. t’es géniale merci beaucoup 🙂 oui justement il y’a cette recommandation dans le livre pour un, une etc…comme quoi l’enfant doit les reconnaître ….je savais qu’il y’avait polémique mais le pourquoi m’était inconnu, grâce à toi je vais lui fabriquer des étiquettes merci beaucoup

      Aimé par 1 personne

  5. Elle m’a l’air très bien cette méthode… Mais elles se ressemblent toutes de toute façon 😉
    Personnellement, j’ai un petit faible pour les alphas, si mon loulou s’intéresse à la lecture avant l’heure, je pencherai plus pour ça…
    Quand à cette fameuse polémique, je crois que ça a été dit plus haut, mais plus personne n’utilise de méthode totalement globale. C’est un mélange des deux. L’enfant apprend à « photographier » les petits mots usuels, et décompose syllabe par syllabe tous les autres.
    Du coup, si la méthode que tu utilises est uniquement syllabique. Tu peux peut-être aussi proposer à ton filou des cartes de petits mots (un/une, la, le, avec, dans…) pour jouer : tu lui dis un des mots, et il doit le retrouver le plus vite possible, mémory…

    J'aime

Alors qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s